Articles Critiques I - Le T'Sank Critique Allisonline
Tant de choses à dire sur cette lecture ! Je commencerais par le plus important : j'ai adoré. Une adoration totale et absolue à tous les niveaux, sans aucun point noir à l'horizon. Le T'sank est un coup de cœur !

Le T'sank est le premier tome d'une saga de fantasy humoristique. Fantasy, c'est sûr, mais une fantasy différente de celles qu'on a l'habitude de lire. Comme le précise la quatrième de couverture, vous pouvez attendre longtemps de voir apparaître dragons et elfes dans ce roman, ici le bestiaire et la mythologie sont tout autres... Mais je m'en voudrais trop de vous en dire plus. Le plaisir de la découverte est total et j'ai adoré le fait de me plonger dans un univers vraiment neuf, jamais vu et très rafraîchissant. Humoristique, c'est vrai aussi, et pas qu'un peu. J'ai souri et ri à de nombreuses reprises (pour ne pas dire tout le temps) l'humour étant constamment présent, que ce soit dans les dialogues savoureux ou dans les descriptions, ou bien les notes de début de chapitres.... et ce, de façon tout à fait naturelle, sans jamais perturber la fluidité du récit.

Je tiens vraiment à dire que fantasy et humour s'entremêlent si bien qu'on obtient une vraie histoire, avec des personnages crédibles et une intrigue en béton qui ne souffrent pas de l'humour constant, bien au contraire. L'humour est intégré au récit, ce n'est pas lourd, ce n'est pas suggéré, c'est ancré. C'est un roman très différent de ce que vous aurez l'habitude de trouver en fantasy. À plusieurs reprises, je n'ai pas pu m’empêcher de penser « Terry Pratchett adorerait ça ! » j'ai passé un moment très agréable à tous les niveaux, j'ai beaucoup ri, j'ai été passionnée par l'intrigue, j'ai aimé les personnages, j'ai été émerveillée par l'univers. Z'avez compris ? 100% coup de cœur !

Voilà, je pourrais m'arrêter là en vous encourageant à vous jeter sur cet extra-terrestre (je parle du roman, pas de l'auteur, un peu de tenue!) mais j'ai encore beaucoup de choses à en dire. À commencer par.... La couverture ! OUAHOU ! Alexandre Dainche est un génie, ça, on le savait déjà. Enfin, moi, je le savais, et maintenant, vous aussi. Mais là, il s'est surpassé. Sa couverture est très réussie, très belle, très esthétique et en parfaite harmonie avec le roman. Le reste de la saga est tout aussi bien illustré et je n'ai aucune crainte pour les tomes à paraître, ce sera tout aussi bien. En un mot, j'adore !

Je vous parlerais ensuite de ma première approche de Alexis Flamand, l'auteur. Les trois premiers tomes du Cycle d'Alämander m'ont été offert par mon copain, Matthieu, qui a demandé à ce qu'ils soient dédicacés...
...ainsi, j'ai reçu à mon anniversaire les trois premiers tomes dédicacés avec BEAUCOUP d'humour. Je garde pour moi une partie de la dédicace mais je ne peux m'empêcher de vous en partager un bout : Alexis Flamand me conseillait de lire jusqu'à la page 127 et de m’arrêter là, parce qu'après, c'est nul. Inutile de dire que c'était tout à fait faux, le roman est excellent du début à la fin, aucun moment ne m'a déçue, et sûrement pas ce qui se passe après la page 127 !

Parlons un peu des personnages : Nous découvrons à la fois Jonas Alämander, mage questeur, accompagné de son démon de compagnie Retzel. Un mage questeur, c'est un détective qui enquête sur les affaires à caractère magique. Retzel, quant à lui, est un démon farceur du Troisième-Cercle-En-Partant-De-La-Gauche qui, je pense, cache bien son jeu. Inutile de préciser que ce duo m'a fait mourir de rire et ce dès leur premier échange. S'appréciant autant qu'ils se détestent, ils forment un couple très agréable à suivre, extrêmement attachant et bien sûr, bien sûr, très drôle !

Et parallèlement, nous faisons la connaissance de Maek, personnage moins drôle il est vrai, mais pour qui j'ai eu un coup de cœur instantané, qui n'a fait que se confirmer au fur et à mesure de ma lecture (triple rime!) (pardon pour ça). J'ai littéralement adoré les chapitres le concernant même s'ils permettaient à mes zygomatiques de se reposer, étant moins drôles que ceux à propos de Jonas. Mais le tout donne un équilibre parfait, un rythme idéal qui rend le roman superfluide. Par-fait !

La magie est très présente dans le T'sank, et Alexis Flamand a la bonne idée de faire accompagner Jonas, Jon pour les intimes, par un jeune passionné qui veut en apprendre autant que nous sur le sujet. On découvre alors la complexité de la chose et ne soyez pas étonnés de ne pas tout saisir : la magie, c'est difficile, et cela ne permet pas de tout résoudre d'un claquement de doigt, non plus. Mais je vous laisse apprendre tout cela par vous-mêmes.

Pour finir, je conseille ce roman à tout le monde, quel que soit votre style de prédilection. Il est accessible à tous, même aux non lecteurs de fantasy, car il dépeint un univers tellement nouveau et original que tout le monde y débarque sans savoir à quoi s'attendre, et s'y trouve très bien guidé. Aussi, c'est un roman extrêmement bien écrit, avec un style beau et agréable en totale adéquation avec l'histoire et les personnages. Un sans faute absolu.

J'ai déjà sorti les deux tomes suivant de ma PAL et ils seront lu dans le mois qui vient, c'est sûr. Je ne peux que vous encourager à vous jeter sur ce premier tome, et je suis convaincue qu'il vous plaira. Tentez le coup !
Allison pour Allisonline - Lien direct