Articles Critiques I - Le T'Sank Critique Lire Une Passion
Tout comme tous les livres de chez HSN, ce dernier était aussi dans ma Wish-List depuis le début ! Et à peine reçu, à peine lu et dévoré ! (l’effet HSN, je dirai !) Il faut bien avouer aussi que la couverture est juste à tomber. Sur ordi, elle est vraiment belle mais en vrai… Je n’ai pas cessé de la lorgner pendant ma lecture, tellement j’en suis amoureuse. Et elle correspond énormément à l’univers qu’à dépeint l’auteur, alors bravo à Alexandre Dainche !
Il est vrai qu’à la première lecture du résumé, j’étais complètement perdue, ne sachant vraiment où j’allais atterrir. C’est le genre de résumé qui habituellement me fait fuir, car j’aime savoir où je mets les pieds. Mais… L’humour et le peu d’informations m’ont convaincue de tenter l’expérience (et les avis sur la blogo aussi !).
Dans ce premier tome, l’auteur pose les bases de sa saga, mais l’action est d’autant plus présente, ce qui fait que le récit devient très vite addictif et on tourne les pages sans vraiment s’en rendre compte. Quand je débute un livre, j’aime regarder le nombre de chapitres mais aussi leur longueur. Ici, plus on avance, plus ils sont longs, mais contrairement à d’habitude, je n’ai pas ressenti cette longueur et j’ai avalé les pages aussi vite qu’un gâteau (ouais, vive la comparaison !). On se rend vite compte à la lecture que ce tome nous présente deux points de vue, comme presque mentionné dans le résumé.
Tout d’abord Maek, un jeune garçon presque rejeté par sa famille et les habitants de son village. Ces derniers ont pour but de devenir paysans et souhaitent ainsi faire perdurer cela de génération en génération. Mais voilà, Maek est vite le mouton noir du village, car il n’aspire qu’à une chose : faire partie de l’élite des T’Sanks et rejoindre cette mythique école où les bases y sont enseignées. De ce fait, un soir, il prend la grande décision de quitter son village et sa famille pour partir à la conquête d’espaces plus grands et de cette fameuse école qui l’attend !
Et je peux vous dire qu’il va en baver ! Son voyage ne sera pas de tout repos et il va devoir combattre des adversaires bien plus forts que lui. Il se perdra souvent dans sa conscience, reviendra en arrière, mais ressortira toujours plus fort de tous ces problèmes qui le guettent. J’ai bien apprécié ce personnage, car malgré le jeune âge qu’il a, il sait ce qu’il veut. Il est conquérant, fier et n’abandonne pas son envie de découvrir cette école. Bien sûr, il a des moments de faiblesse, mais qui sont tout bonnement compréhensibles, vu ce qu’il vit chaque jour. Il est vrai que les passages avec lui peuvent être longs, étant donné qu’il est seul et que le narratif prend une énorme place dans le récit, mais malgré ce fait, comme je vous le disais, les chapitres passent vite.
Puis en second point de vue, nous retrouvons Jonas, Jon pour les intimes. Lui est un mage reclus dans une maison de campagne, en compagnie de son démon Retzel. Entre les deux, existe une grande histoire d’amour (oui, moi aussi j’ai droit de jouer de sarcasme dans ma chronique). En réalité, Jonas a du mal à supporter son collègue, de fait que ce dernier lui fait beaucoup de blagues, mais surtout des bêtises que supporte de moins en moins son maître. Par un coup du sort, Jonas devra quitter son petit lopin de Terre et se rendre dans la capitale, afin de sauver sa maison qu’il aime par-dessus et qu’il a promis de garder coûte que coûte.
Mais en arrivant sur place, il se rendra compte qu’il est loin d’avoir l’avantage sur certains. S’il veut récupérer sa maison et éviter qu’elle ne soit détruite, il devra mener une enquête sur la mort d’un personnage important. Pour cela, il devra user de sa magie et découvrir le meurtrier. Il sera aidé de son compagnon de voyage, Edrick, un allié fidèle et qui cache bien des secrets sur lui.
Tout comme Maek, j’ai aimé ce personnage. Sûr de lui, il sera vite mis à l’épreuve et se rendra compte qu’il peut tout aussi bien se faire manipuler en beauté. Il a un caractère fort, et la relation qu’il entretient avec son démon rend le récit vraiment palpitant et drôle. De surprise en surprise, il découvrira les secrets que cache si bien cette capitale. Va-t-il découvrir qui est le fameux meurtrier ? à vous de le découvrir en lisant le livre…
Même si ces deux personnages m’ont plu, celui pour qui j’ai eu un réel coup de cœur est Retzel. Jamais en reste d’idioties et de bêtises, il vit dans le sarcasme constant, ce qui exaspère au plus haut point ceux qu’il côtoie. Il est vrai que dans certains situations, son humour ne va pas de paire, mais… ça apporte quelque chose en plus au récit. On m’avait bien prévenue que je rirai, mais à ce point-là, non. D’ailleurs, ceux qui suivent ma page, ont pu profiter d’extraits du livre qui m’ont fait glousser à plusieurs reprises.
J’ai vraiment tout apprécié dans ce roman : l’intrigue, la magie, l’enquête. Même si pour cette dernière, j’ai ressenti quelques longueurs parfois, ça n’a pas enlevé le plaisir de la découverte mais surtout de poursuivre l’aventure. Si je devais choisir un seul chapitre pour lequel j’ai vraiment été plongée dedans, je dirai le 6. Pour plein de raisons que je ne citerai pas, pour vous laisser la chance de le découvrir par vous-même. L’auteur sait de quoi je veux parler, car en plus d’avoir un humour vraiment génial, il est aussi très proche de ses lecteurs et n’hésite pas à échanger avec eux.
La fin est d’autant plus frustrante pour moi, car on n’a pas toutes les réponses aux questions qu’on se pose et on veut en savoir plus ! Mais une fois arrivé à la dernière page, on se dit : « Quoi, déjà ? ». Et on veut irrémédiablement la suite. Et c’est dans ces moments-là qu’on se dit que le compte en banque ne suit pas toujours… Un autre point positif c’est la fin qui se termine sur une interview entre l’auteur et les personnages. Elle permet de détendre l’atmosphère mais surtout d’en vouloir plus (bah ouais, l’auteur sait attiser la curiosité…)

 

Bref, je crois que mes chroniques pour HSN sont vouées à être les plus longues à lire, mais il y a tellement de choses à dire ! Ce premier tome m’a conquise, je l’ai dévoré sans m’en rendre compte et j’ai comme un manque de ne pas avoir la suite et une frustration qu’il reste encore plein de questions en suspend. Une intrigue hautement menée, un univers atypique et très prenant. Des personnages attachants, des actions omniprésentes. Bref, pour moi une très belle découverte que je conseille à ceux qui veulent se lancer dans la fantasy, mais gorgée d’humour et de personnages atypiques ! Par Akir en couche-culotte, je veux la suite !

 

Justine P. pour Lire Une Passion - Lien vers l'article