Tome 2 : La Citadelle de Nacre

 

La citadelle de nacre est le deuxième tome de l'excellent cycle de fantasy d'Alamänder. La critique du premier tome écrit par Alexis Flamand est disponible ici.
En bref : Jon Alamänder est un Questeur, un mage chargé de résoudre des enquêtes très spéciales. Embrigadé par le mégalomane et excentrique dirigeant du royaume voisin contre son gré, Jon a cru un moment qu'il allait s'en sortir et pouvoir retourner chez lui couler des jours paisibles.
C'était bien sûr avant que Vance, l'éblouissante chef du contre-espionnage, ne lui mette le grappin dessus. Et que les étranges Xéols décident d'envahir la capitale où se trouve justement Jon. Que son propre royaume décide d'en profiter pour lancer l'invasion et se débarrasser de celui qu'ils considèrent comme un traître. Et aussi qu'un assassin Tsank croise justement dans les parages. Pire encore, le démon Retzel a entrepris une biographie parodique de son maître, au grand dam de ce dernier !
Il y a beaucoup de choses à dire sur ce deuxième tome du cycle d'Alamänder. La plus évidente peut être après cette introduction, c'est qu'il y a beaucoup d'action. Mais alors vraiment, vraiment, beaucoup. Pour être honnête peut-être même y en a t'il un peu trop, j'aurais espéré pouvoir souffler à un moment, mais le moins qu'on puisse dire, c'est que ça bouge et que Alexis Flamand ne manque pas d'imagination.
L'univers d'Alamänder est débordant d'éléments exotiques, de peuples bizarres et de situations bancales. Surtout ces dernières en fait, pour notre plus grand plaisir ! Tout comme le premier tome, ces éléments font que ce livre se dévore à grand rythme et dans une ambiance rafraîchissante. Les choses sont quand même un peu plus tendues que la dernière fois (d'où l'action constante), mais le ton reste toujours aussi savoureux. Les personnages du roi Ernst le paranoïaque rusé et de Retzel le démon sont pour moi un des gros points fort du récit avec leur caractère spéciaux, et ce malgré leur (relative) faible présence.
Le contexte explosif entre les trois royaumes principaux du livre est désormais bien posé, tout comme le système de magie de M.Flamand qui allie des éléments classique à la logique d'un programme d'informatique. Autant qu'un art, la magie est ici une science, c'est une petite touche que personnellement j'apprécie beaucoup et qui renforce grandement la crédibilité d'un univers pourtant très loufoque !
Le précédent tome nous avait laissé volontairement en plein plein milieu d'un grand foutoir et avec de très nombreuses questions ouvertes. Soyez rassuré de ce point de vue, on obtient la réponse à pas mal de ces mystères. Petit à petit on commence à relier les points de la grande trame principale et à y voir plus clair.
Le lecteur - et Jon par la même occasion - aprennnent donc de nouvelles informations capitales. Certaines remettent totalement en perspective notre vue sur l'aventure y compris certains fait capitaux du premier volume. Sans rentrer dans les détails, j'ai beaucoup apprécié par exemple la révélation finale de Maek sur son école de tueur Tsank. Un projet d'envergure mondiale de huit siècle enfin expliqué, ça pèse !
Malgré tout, l'auteur continue à jouer au chat et à la souris avec nous. Premièrement le quatrième mur est brisé régulièrement et on se prend même quelques vannes au passages (j'adore). Si beaucoup de faits sont enfin expliqués de nouveaux problèmes font leur apparitions en même temps que d'autres personnages sont mis sur le devant de la scène. Je pense par exemple au capitaine Edrick, un homme d'une bravoure suicidaire et un excellent amis pour Jon, qui m'a beaucoup impressionné ici. Quant à ses démêlés avec la sorcière Rachelle "rebooté" pour l'occasion ils étaient quand même assez drôles.
Difficile d'en dire plus sans spoiler allègrement, mais la Citadelle de Nacre est un roman de qualité, et exceptionnellement prolifique en rebondissement. A vrai dire c'est le seul "défaut" que je trouve à ce tome, et si c'est là le pire que j'ai pu trouver en me creusant la tête pour ne pas avoir l'air d'un fanboy complaisant, c'est qu'il mérite d'être lu ! Maintenant il ne me reste plus qu'à mettre la main sur le troisième tome au plus vite !
Fred pour Lu et Approuvé - Lien direct

Agenda

Prochaines dates :

Salon du Livre de Paris les 16 et 17 mars 2019

- Trolls et Légendes à Mons (Belgique) les 19, 20 et 21 avril 2019

- Imaginales à Épinal les 25 et 26 mai

A propos du Cycle

Les tomes du Cycle sont :

1. La Porte des Abysses

2. La Citadelle de Nacre

3. La Nef Céleste

10 bonnes raisons de lire Alamänder

- C'est encore mieux que Fantomette contre Sauron
- Vous voulez plagier un bouquin de Fantasy, pourquoi pas celui-là ?
- Vous aimez le blé carnivore
- Vous aimez les pieuvres en général
- Vous n'avez rien d'autre à faire pour le moment
- Vous êtes un adulte responsable, vous n'avez pas à vous justifier
- Vous voulez une excuse pour glander au boulot ( d'habitude vous lisez l'annuaire )
- Tellement de personnes disent du mal d'Alamänder que ça mérite le détour
- Vous êtes la cible d'un odieu chantage dont je suis l'instigateur pour vous obliger à le lire
- Vous ne le savez pas encore, mais vous allez mourir dans peu de temps. Pourquoi ne pas prendre les dernières minutes qui vous restent pour commencer un chouette bouquin ?

10 bonnes raisons de ne PAS le lire

- Vous êtes un canard, vous ne savez donc pas lire
- Vous êtes mort
- Votre belle-mère s'appelle Gisèle Alamänder
- Vous ne savez pas que ce roman existe et vous n'avez même pas internet, de toute façon
- Ça manque de sexe, de sang et de harengs
- Il n'y a pas de nain, de troll, de dragon, d'orque, de mort-vivant, d'elfe, d'elfe noir, d'elfe des forêts ni d'elfe des plages
- Je préfère SAS
(Oui, je sais, ça ne fait que 7 raisons. Vous ne pensez tout de même pas que je vais continuer à enfoncer mon bouquin, non ?)